Les "aventures" des bénévoles...des conseils et encore des conseils !

Et oui ! on a beau expliquer, prévenir, anticiper, les bénévoles font parfois des choses pas prévues, pas réfléchies, pas bien en somme... je vous livre quelques exemples pour votre information (ce n'est pas exhaustif et il n'y a pas d'ordre, je le met comme ça me vient...) :

0) Tout d'abord, se faire embarquer par un inconnu à l'aéroport, donner tout son argent ou presque pour son transfert, quand on vous a prévenu, dit de ne parler à personne, d'attendre qu'on vienne vous chercher et qu'on vous prouve qu'on vous connait... C'est sûr sur si vous demandez "tu connais l'association ASTOU ?" personne ne dira "non" ; "tu connais Tessa", "oui, bien sûr, elle n'a pas pu venir aujourd'hui, elle m'a envoyé !" Comment vous le dire pour que ça rentre ??? je ne sais pas... ce que je sais c'est que vous vous comportez en arrivant au sénégal comme si tout le monde allait être bienveillant avec vous car vous arrivez pour faire du bien... mais les escrocs de l'aéroport s'en moque tout à fait !!!! donc VIGILANCE EX TRE ME!
1) Se marier après deux semaines de séjour au Sénégal ! Le feriez-vous en France ? Les mariages mixtes sont très compliqués, administrativement, culturellement, ils impliquent toute la famille africaine, il faut le savoir, on épouse pas seulement une personne mais une famille, une région, une ethnie, ce qui nous donne des droits mais également des devoirs ensuite vis à vis de cette famille, et c'est souvent LOURD, très lourd, l'amour ne suffit souvent pas à conserver l'esprit serein...
2) Se faire un brushing au séchoir (on est en Afrique : Il fait chaud et on transpire aussitôt sorti de la douche !!! l'électricité coute cher!!! Quelle image on donne aux sénégalais qui vivent autour de nous !!!)
3) Acheter de l'alcool pour faire une petite fête pour son départ ! (On est dans un pays musulman !!! Les parents nous confient leurs enfants : que vont-ils penser de nous ? que fait-on ensuite des bouteilles vides, quand on sait qu'un musulman ne les touchera pas, donc les laissera dans un coin de la maison ??) L'adaptation à un pays passe aussi par là ! Pas d'alcool ! Si les bénévoles veulent en boire, ils vont dans un hôtel pour les toubabs !
4) Marchander un prix pour une différence de 2 euros !! (rappelez-moi le prix de votre billet d'avion pour aller jusqu'à ce vendeur ? on est là pour aider les populations, pas pour faire de "bonnes affaires")
5) Laisser tomber la mission car on trouve que c'est trop "encadré" et qu'on veut vivre l'aventure ! (que vont penser les partenaires qui sont ainsi lâchés ? si on cherche à vivre une aventure, ne fallait-il pas le dire avant de partir avec l'association ?) ou "pas assez encadré" et qu'on a le mal du pays ou de sa maman...
6) Laisser tomber la mission car on trouve que c'est pas assez organisé (il est vrai qu'il faut être adaptable au Sénégal car rien ne se passe comme on l'a prévu et plus on pense prévoir les choses précisément et moins cela se passera bien...) Il faut oublier le stress, prendre le temps d'écouter, de regarder et de comprendre pourquoi les populations font ceci ou cela (peut être qu'ils ont de bonnes raisons !)
7) S'acheter un truc à manger et le manger dans la rue (ou boire) (pensez que ceux qui vont vous croiser n'ont peur être rien dans le ventre depuis deux jours)...
8) Arriver en pensant qu'on va tout révolutionner car on SAIT TOUT (soyez sûr que vous recevrez beaucoup plus que vous ne donnerez et que les gens tout autour de vous seront pour vous source de beaucoup de nouvelles connaissances).
9) Penser qu'on va "redonner le sourire à des enfants malheureux qui ont bien besoin de tendresse" : alors petite précision, les enfants africains sont très souriants, très heureux (même s'ils n'ont pas la dernière console de jeux vidéo), leurs parents les aiment, et si on ne voit pas les mamans les couvrir de baisers en public, c'est qu'ici la pudeur est de mise, ce qui n'exclue pas les sentiments !!!
10) Décider seul que dans un village il y a besoin de faire telle ou telle action (l'association est en relation avec les partenariats et décident en amont des missions nécessaires pour le village ; ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de latrines qu'il faut tout de suite en construire une - si les villageois en voulaient une, il leur est facile de creuser un simple trou et de mettre une palissade autour ; il faut un dispensaire - mais qui le tiendra ? comme l'approvisionner en produits ? faire un bâtiment ne suffit pas !!!).
11) Décider de se convertir à l'islam pour épouser une fille, mais refuser de se couper les dreads locks et de se faire circoncire, ce qui sont des pré-requis indispensables...
12) Promettre directement à un village des actions futures et ne pas le faire (les occidentaux passent facilement pour des menteurs car ils parlent beaucoup ; les africains ne se racontent pas, ils sont très réservés et superstitieux - si on parle de quelque chose avant qu'il ne soit fait, ça ne se réalisera pas...) donc chut !!! Il vaut mieux leur faire une bonne surprise que de les décevoir en ne donnant pas suite...

se est particulièrement pénible à obtenir pour un débutant !!!) Bon appêtit !