Montrer ses émotions ? Jamais !

Au Sénégal, les gens cachent leurs émotions fortes dans la mesure du possible. Ils ont une conception très intéressante pour cela : si tu as de la peine, et que tu pleures devant ceux que tu aimes, tu leur feras de la peine ; si tu pleures devant des gens qui ne t'aiment pas, tu leur donneras des choses à raconter autour d'eux. D'où une certaine gêne lors des adieux par exemple, qui restent très dignes et semblent parfois froids, alors que c'est la pudeur et la retenue qui priment. Cet état de fait nous fait souvent penser que certains sénégalais, surtout les hommes, sont insensibles ou indifférents, ce qui n'est pas le cas...

Les effusions bruyantes et exubérantes ne sont jamais visibles entre les gens unis par un lien sacré... Tout le contraire !